Dental Dents Implants

Formation médicale pour un professionnel de santé, comment faire ?


Vous êtes un professionnel de la santé qui pratique déjà dans ce domaine? Vous souhaitez approfondir vos connaissances en matière de santé et de gestion des risques ? Vous pouvez opter pour les services de formation médicale proposés par des sites spécialisés dans le secteur. Vous avez la possibilité de choisir une formation par e-learning ou CPD. Mais, quelle est la meilleure solution pour s’entraîner quand on fait du sport ?

Pourquoi suivre une formation médicale ?

Continuer à se former dans le domaine médical, c’est pouvoir opter pour une reconversion professionnelle ou obtenir une promotion. Si vous faites déjà partie de ce domaine, la formation vous permet d’approfondir vos connaissances.

Les différentes étapes d’un entrainement Medical contribuer à améliorer la qualité du service offert aux patients. En matière de santé, il faut savoir que les professionnels ont de réelles compétences pour faire preuve d’empathie envers les patients. La base de la formation est d’avoir une stratégie moderne qui aide les experts à mieux organiser leur travail.

Formation e-learning pour les professionnels de santé

Lorsque vous travaillez dans le domaine de la santé, vous cherchez parfois à vous démarquer, notamment avec de nouvelles compétences. Si vous envisagez de faire une formation, vous pouvez choisir la méthode e-learning. Grâce à cette technique, vous pouvez adapter votre temps à l’entraînement à faire. Souvent fixé par un carnet de rendez-vous, un professionnel de santé n’a pas assez de temps.

La formation e-learning est une alternative créée à partir des nouvelles technologies. En effet, l’objectif de ce type de formation est de réduire la perte de temps. Que vous soyez au travail ou à la maison, vous pouvez suivre vos cours avec un support technique et des vidéos.

Formation DPC pour les professionnels de santé

Par définition, le DPC fait partie des dispositifs de formation destinés aux professionnels de santé. La formation professionnelle continue a été mise en place par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires pour les professionnels exerçant dans le domaine en France.

Le cours de DPC est un dispositif d’accompagnement des professionnels de santé dans l’accomplissement de leurs obligations triennales. Il s’agit d’une formation identique à celle financée par le CPF. Au cours de leur formation, les médecins, les aides-soignants, les infirmiers et tous les experts de santé suivront des cours sur :

  • les moyens d’évaluer et d’améliorer les différentes pratiques professionnelles ainsi que la gestion des risques ;
  • la technique de maintien et de mise à jour des anciennes compétences ;
  • l’étude des priorités de santé publique.

Quelle que soit votre fonction dans le secteur de la santé, vous pouvez utiliser l’offre de DPC de l’Agence nationale. Ce dernier présente plusieurs types de programmes et d’actions pour les experts de la santé tels que : les actions cognitives d’approfondissement des connaissances, l’analyse des pratiques professionnelles et la gestion des risques. Il est à noter que la formation DPC s’adresse à la grande famille des professionnels de santé, quelle que soit la filière ou la spécialisation.



Source link

Dental Dents Implants

L’impact de la cigarette sur les dents


Quand on parle des dangers du tabac pour notre santé, on pense souvent aux cancers et autres maladies cardiovasculaires. Mais fumer a aussi de nombreuses conséquences néfastes sur notre santé bucco-dentaire. Dents, gencives, faisons le point sur l’impact de la cigarette sur notre bouche.

La cigarette, un danger pour nos dents

La consommation de tabac affecte notre santé bucco-dentaire. Fumer augmente principalement le risque de caries. La fumée de cigarette modifie en effet les propriétés anti-bactériennes de la salive et sa capacité à neutraliser les acides. D’où la prolifération des acides cariogènes. Le risque de parodontite et de gingivite est également plus important chez les fumeurs, avec des gencives qui ont une plus forte tendance à l’inflammation. Le tabac accélère également le déchaussement des dents. Un processus inévitable et largement multiplié chez les fumeurs de plus de 50 ans. Enfin, le tabac augmente le risque de cancer de la bouche (langue, palais, gorge, amygdales, etc.), l’une des conséquences les plus graves du tabagisme.

Pour éviter ces problèmes de santé majeurs, les fumeurs peuvent se tourner vers des solutions telles que la cigarette électronique, dont les études montrent qu’elle est 95% moins nocive que la cigarette traditionnelle (cliquez ici en savoir plus). Un bon moyen d’éviter de prendre des risques pour les dents.

Il permet également d’éviter les autres méfaits du tabac que sont le jaunissement des dents et l’apparition de taches brunâtres. Ces altérations peuvent devenir irréversibles avec le temps et résister au brossage des dents et au détartrage.

Et puis, le tabac altère le goût, l’odorat et donne mauvaise haleine. Sans oublier la formation d’aphtes, plus importante chez les fumeurs.

Le tabac complique les soins dentaires

Les soins dentaires sont plus compliqués chez les fumeurs. D’abord parce que la consommation de tabac ralentit la cicatrisation. Traiter la parodontite ou la gingivite est alors difficile, avec une tendance au saignement. Elle pose également des problèmes majeurs lors de l’extraction d’une dent ou de la pose d’un implant, avec un risque plus élevé d’inflammation des tissus adjacents.

Par ailleurs, il est conseillé aux fumeurs qui ont des soins dentaires importants à effectuer d’arrêter de fumer un à deux mois avant le traitement. Encore une des nombreuses bonnes raisons de commencer le sevrage, avec la cigarette électronique par exemple !

Beaucoup de gens ne le savent pas, mais les personnes qui veulent arrêter de fumer peuvent en parler à leur dentiste. Ces derniers sont en effet autorisés à prescrire des substituts nicotiniques. Un travail qui peut se faire en partenariat avec un tabacologue pour les gros fumeurs.

Arrêter de fumer : des bienfaits rapides pour la bouche

Si les cigarettes affectent notre santé bucco-dentaire de plusieurs façons, arrêter de fumer pour de bon offre des avantages rapides. Le goût, l’odorat et l’haleine s’améliorent après seulement 48 heures. L’état de la muqueuse buccale s’améliore significativement après 3 mois. Les gencives vont mieux au bout d’un an et il faut entre 5 et 10 ans pour que le risque de développer un cancer soit comparable à celui d’un non-fumeur.

Conseils pour prendre soin de vos dents

Vous êtes fumeur et avez les dents fragiles ? Vous souhaitez prendre soin de la santé de votre bouche et de votre corps en général ? Il n’y a pas de secret, le mot d’ordre est d’arrêter de fumer au plus vite.

En ce qui concerne les dents et les gencives, les conseils suivants sont à considérer pour une bonne hygiène bucco-dentaire :

  • Brossez-vous les dents pendant trois minutes deux à trois fois par jour, idéalement après chaque repas
  • Utiliser du fil dentaire pour les aliments coincés entre les dents
  • Utilisez un bain de bouche tous les jours



Source link

Dental Dents Implants

pourquoi cette opération et comment ?


Les problèmes dentaires sont très fréquents, surtout lorsque notre hygiène bucco-dentaire est négligée. Dans la plupart des cas, des traitements sont proposés par le dentiste pour régler la situation. Néanmoins, il peut arriver que le dentiste soit obligé d’extraire une dent malade afin de préserver votre santé bucco-dentaire. L’extraction des dents n’est évidemment pas une partie de plaisir ! C’est même l’une des plus grandes peurs des enfants et de certains adultes. Jetons un coup d’œil dans cet article.

Pourquoi le dentiste doit-il arracher une dent ?

Généralement, les dents permanentes commencent à apparaître dès l’âge de 6 ans. Dès lors, tout peut arriver : une carie, une infection, etc. Dans certains cas, le chirurgien-dentiste peut encore sauver la dent malade. Mais dans d’autres cas, il est obligé d’extraire cette dent.
Il peut, entre autres, arracher une dent lorsque :

  • Elle est gravement déchue,
  • Elle est fracturée
  • Elle déménage à cause d’une maladie des gencives,
  • Sa racine est fracturée.

L’extraction de la dent est le dernier recours, la solution définitive quand il n’y a plus rien à faire, quand la dent est complètement fragilisée. C’est aussi une opération qui suscite beaucoup de peur chez les enfants comme chez les adultes. Néanmoins, il faut savoir que le dentiste pèse vraiment le pour et le contre avant de procéder à cette intervention.

Types d’extraction dentaire?

Il convient tout d’abord de noter qu’il existe différents types d’extraction dentaire. Nous avons des extractions simples (également appelées exodontie) et des extractions chirurgicales (également appelées odontectomie).

L’exodontie est pratiquée sur des dents qui n’ont pas subi de dommages majeurs ; c’est-à-dire qu’il n’y a pas d’anomalies dans la forme, la position et la structure de la dent à extraire. Ce dernier s’arrachera donc sans difficulté.

La dentectomie, quant à elle, est la solution pour arracher une dent totalement ravagée par la carie, une dent peu visible ou difficilement accessible. Si, par exemple, les racines de la dent du patient sont courbées, la seule alternative sera de recourir à l’odontectomie.

Selon le problème dentaire présenté par le patient, le dentiste saura utiliser l’un de ces types d’extraction pour extraire la dent malade.

Comment se passe l’intervention ?

Pour extraire une dent, le dentiste suit plusieurs étapes. Le premier et l’un des plus importants est l’assainissement du champ opératoire : le cabinet doit être aseptisé, les instruments stérilisés et la bouche du patient désinfectée. Une fois cette étape passée, le dentiste anesthésie localement le patient. Ainsi, le nerf de la dent à extraire est endormi. A ce niveau, le patient ressentira un engourdissement qui durera quelques heures.

Ensuite, nous avons le stade de syndesmotomie; il s’agira d’extraire les attaches conjonctives et épithéliales de la dent malade. L’instrument utilisé s’appelle le syndesmotome et est assez tranchant. Ensuite, le dentiste déplace la dent en plaçant un élévateur entre celle-ci et l’os alvéolaire.

Enfin, le dentiste déracine la dent à l’aide d’une pince. La dent est ainsi complètement extraite. Et c’est ainsi que le dentiste procède pour extraire une dent.

Certains cas sont un peu plus complexes et nécessitent une procédure particulière. Par exemple, il peut arriver que le chirurgien-dentiste soit obligé de faire une séparation en plusieurs morceaux avant d’extraire une dent. Il devra effectuer un polissage des os et faire quelques points de suture.

Que se passe-t-il après l’opération ?

Une fois la dent extraite par le dentiste, le patient devra attendre 2 à 3 semaines pour une cicatrisation complète, sauf complication.



Source link

Dental Dents Implants

jetons un coup d’oeil à cette pratique


Lorsque la carie dentaire survient, le dentiste présente plusieurs traitements au patient. Parmi celles-ci, nous avons le plombage dentaire qui reste aujourd’hui une solution efficace. Il prévient la détérioration de la dent cariée. Le patient peut également choisir la matière qui lui convient afin d’être à l’aise. Le plombage dentaire offre de nombreux avantages que nous vous racontons dans cet article.

Qu’est-ce que le remplissage dentaire

La plupart des gens pensent que cette pratique est appelée ainsi parce qu’elle contient du plomb. Ce n’est pourtant rien. L’obturation dentaire consiste en une substance que le dentiste utilise pour combler la cavité creusée par la carie dentaire, par exemple.
Il existe différentes obturations dentaires. Pendant longtemps, le remplissage gris était le seul disponible. Aussi appelée « amalgame », la garniture grise est un mélange composé notamment de :

  • Mercure liquide,
  • poudre d’argent,
  • poudre de zinc,
  • poudre de mercure,
  • poudre d’étain,
  • Poudre de cuivre.

Le rembourrage gris est imperméable et très résistant. Il résiste même aux effets de la mastication. Il coûte moins cher et est très facile à installer. De nos jours, l’utilisation d’obturations dentaires grises est très controversée. En effet, les conséquences du mercure, composant principal de ce remplissage, sont nocives pour la santé.
Heureusement, d’autres types d’obturations dentaires ont vu le jour ; il s’agit du remplissage blanc qui a pour composant principal, le composite. Mais vous pouvez aussi opter pour d’autres matériaux comme l’argent. Avec l’aide de votre dentiste, vous pourrez choisir le matériau qui vous convient et qui répond le mieux à vos besoins. Ce choix dépendra également de la taille de la cavité à combler, mais aussi de la zone où se situe la cavité.

Quelle est la réelle utilité des obturations dentaires ?

Une obturation dentaire aide à restaurer une dent endommagée par la carie. Lorsque le dentiste enlève la carie dentaire, on remarque l’apparition d’une carie. Le dentiste applique des soins protecteurs puis utilise des obturations dentaires pour combler le vide laissé par la carie éliminée. Les obturations dentaires arrêtent la progression des caries et constituent une barrière contre les bactéries.
Pour placer l’obturation dentaire, le dentiste suit plusieurs étapes. Il anesthésie localement la zone où se trouve la dent à obturer. Ensuite, la carie dentaire est éliminée par fraisage. Le dentiste nettoie la dent et insère ensuite le plombage dentaire dans la cavité. La dernière étape consiste à ajuster l’obturation dentaire et à polir l’obturation.
Une fois l’obturation dentaire mise en place, la dent obturée sera temporairement sensible au chaud, au froid et même à la mastication. Après deux semaines, le patient ne ressentira plus aucune douleur. S’ils persistent, il sera alors sage de consulter immédiatement le dentiste.
L’hygiène bucco-dentaire est encore plus importante après une obturation dentaire ; cela évite beaucoup de complications. Si vous souhaitez plus d’informations, demandez conseil à votre dentiste.

Contre-indications des obturations dentaires

Si vous êtes allergique à l’un des métaux présents dans les obturations dentaires, n’essayez pas de les placer. Sinon, le remplissage en argent reste l’un des matériaux utilisables. De plus, les obturations grises peuvent libérer de petites quantités de mercure dans le corps. Ces micro-quantités peuvent entrer dans le placenta d’une femme enceinte. Bien qu’il ne présente aucun risque pour le bébé, il est tout de même recommandé d’être prudent.
Au niveau des jeunes enfants, il n’y a pas de contre-indication, bien au contraire. Obturations ayant des propriétés anti-carie, c’est l’un des traitements les plus efficaces en pédiatrie. Cependant, la santé bucco-dentaire des enfants doit être surveillée afin qu’ils ne développent pas de problèmes dentaires en grandissant.



Source link

Dental Dents Implants

on vous dit tout ce qu’il y a à savoir !


On remarque souvent la formation de tartre sur les dents. Pas de panique, c’est un phénomène tout à fait naturel qui survient aussi bien chez les enfants que chez les adultes. Pour certains, c’est juste le confort et l’esthétique de vos dents qui en pâtissent. Cependant, le tartre peut faire pire : il peut provoquer une inflammation des gencives. Heureusement pour cela, il suffira de faire un tour chez le dentiste qui se chargera du détartrage.

Pourquoi le tartre se forme-t-il ?

On parle de tartre lorsque la plaque dentaire est minéralisée. La plaque se produit lorsque les toxines (telles que le sucre, les acides, etc.) s’accumulent. Normalement, un brossage régulier aide à éliminer la plaque. Cependant, certains endroits de la bouche sont difficiles à atteindre et c’est là que se forme le tartre.
Le tartre se retrouve sur les incisives inférieures, mais aussi sur les surfaces externes de la dent. Il peut être de couleur blanche, brune ou jaunâtre. La plupart du temps, cela provoque une mauvaise haleine et émousse les dents.

Qu’est-ce que le détartrage et pourquoi est-ce important ?

Le détartrage est le traitement prodigué par le dentiste qui consiste à retirer le tartre formé au-dessus et au-dessous des gencives. Le détartrage permet de lutter contre :

  • gingivite,
  • maladies parodontales,
  • mauvaise haleine,
  • Carie.

La surface de vos dents deviendra lisse, brillante et propre. Beaucoup de gens confondent le détartrage avec le blanchiment des dents. Le détartrage ne blanchit pas les dents. Vous retrouverez juste la couleur d’origine de votre émail.
Le détartrage élimine 100% du tartre formé et doit être fait régulièrement. Il prévient la casse de votre gencive et de la racine de votre dent. Il empêche les bactéries de proliférer. Les risques de gingivite sont considérablement réduits. Le détartrage permet fréquemment d’éviter le développement de caries. Si vous êtes fumeur, le détartrage peut améliorer la couleur de vos dents. Vous retrouverez un beau sourire.

Comment se passe une séance de détartrage chez le dentiste ?

Lorsque vous visitez votre dentiste pour un détartrage, il vérifiera d’abord la parodontite. Si vos poches gingivales ne sont pas profondes et ne présentent aucune anomalie, il procédera à un détartrage supragingival, c’est-à-dire au-dessus de la gencive. Il a alors le choix entre deux techniques.
La première technique, et la plus répandue d’ailleurs, est celle appliquée avec des instruments à ultrasons. Cette méthode pratiquement indolore consiste en des instruments à ultrasons qui vont permettre l’émission de vibrations sur la dent. Ainsi, le tartre se détachera. En combinaison avec ces instruments, une projection d’eau en continu est réalisée. Cela maintient l’équipement à la bonne température, l’empêchant de surchauffer. Ainsi, les particules de tartre seront facilement éliminées. Le dentiste utilisera une sonde pour tout absorber.
La deuxième méthode consiste à gratter manuellement le tartre à l’aide d’instruments mécaniques tels que des curettes parodontales.
Le dentiste peut également effectuer un détartrage par système de sablage. Elle consiste à faire une projection de fines particules de carbonate de calcium en association avec une projection d’eau. Cette technique est également indolore et est l’une des plus efficaces pour le détartrage.
Le détartrage sous-gingival nécessite une procédure plus complexe. La gencive doit d’abord être soulevée avant de faire un surfaçage radiculaire. Le patient est placé sous anesthésie locale pendant le processus.
Lorsque le détartrage est terminé, le dentiste polit vos dents ; leur surface sera plus lisse. Il ne vous reste plus qu’à vous rincer les dents et la séance est terminée.



Source link

Dental Dents Implants

Comment effectuer un blanchiment dentaire ?


Tabac, consommation de certains aliments et boissons, âge ou mauvaise hygiène bucco-dentaire, nombreux sont les facteurs qui peuvent modifier la couleur des dents. Si tel est votre cas, la solution pour retrouver un sourire éclatant est de réaliser un blanchiment dentaire. Comment faire ? Découvrez plus loin dans cet article.

Techniques de blanchiment des dents

Loin d’être un mythe, la dent blanche est une réalité qui n’est pas réservée qu’aux célébrités. Il existe deux principales techniques de blanchiment. La première à la maison se fait avec des produits de blanchiment des dents en vente libre. Cette solution a l’avantage d’être moins onéreuse, les produits étant commercialisés à des prix plus abordables que le blanchiment en cabinet.

Se rendre dans un cabinet dentaire est la deuxième solution efficace pour se faire blanchir les dents. Le traitement sera ensuite réalisé par un professionnel avec des gels éclaircissants dont la fabrication et la commercialisation sont strictement encadrées. Cependant, tout comme les produits en vente libre, leur action repose principalement sur un élément, le peroxyde.

En effet, c’est grâce à la réaction chimique du peroxyde d’hydrogène présent dans le peroxyde que les produits de blanchiment dentaire parviennent à faire disparaître les taches. Le sourire reflète alors un bon état de santé dentaire. Cependant, l’une ou l’autre solution, le blanchiment des dents n’est pas obtenu immédiatement après application des produits.

Le blanchiment des dents, un traitement plus ou moins long

L’effet dent blanche du blanchiment dentaire ne s’obtient pas en un jour. Que vous optiez pour un blanchiment à domicile ou par un professionnel, dans la plupart des cas l’opération doit être répétée plusieurs fois. Ainsi, si vous choisissez de vous faire blanchir les dents chez vous, par exemple avec de la poudre de charbon de bois, le résultat souhaité sera obtenu après un ou deux mois d’utilisation.

La durée du traitement dépend de plusieurs facteurs. Selon le produit utilisé et son dosage en peroxyde, un délai plus ou moins long peut s’écouler avant d’obtenir un résultat significatif. Le facteur qui a favorisé l’apparition des taches ainsi que l’étendue de celles-ci ont également un impact sur la durée du traitement, qu’il soit effectué à domicile ou au cabinet.

Cependant, il est admis que le blanchiment dentaire en cabinet produit des effets plus rapidement. Néanmoins, quelle que soit la solution choisie, il faudra alors maintenir le résultat obtenu pour optimiser sa durée. L’utilisation de produits à dents blanches commercialisés à cet effet est également recommandée.

Réaliser un blanchiment dentaire n’est pas compliqué en soi, d’autant plus qu’une multitude de produits sont disponibles en vente libre pour le réaliser efficacement à la maison.



Source link

Dental Dents Implants

le laser pour aider les patients


Technique de plus en plus utilisée en dermatologie et en ophtalmologie, la technologie laser s’impose depuis quelques temps dans le domaine de la dentisterie. Avec de nombreux avantages pour le dentiste et le patient, il peut être utilisé à diverses fins. Mais avant d’aller plus loin, il faut d’abord comprendre de quoi il s’agit.

Comment fonctionnent les lasers en dentisterie

Le laser en dentisterie est un instrument qui produit des faisceaux lumineux dont la puissance leur permet d’éliminer ou de modifier les tissus. Utilisé dans les cabinets dentaires de pointe comme le centremedicaletdentaire.paris, il n’existe pas une seule technique laser, mais différentes méthodes selon le type de traitement. On distingue principalement :

  • Le laser doux destiné à la découpe des gencives. Sa longueur d’onde lumineuse permet moins de saignements causés par la chirurgie. De plus, la lumière produite favorise la cicatrisation ;
  • Le laser dur principalement utilisé pour le remodelage des dents. Il permet de les découper avec dextérité dans le but de poser un implant dentaire notamment.

Les indications du laser, dans quel cas peut-il être utilisé par le dentiste ?

Utilisé depuis plusieurs années dans le cadre d’opérations de blanchiment des dents, aujourd’hui un dentiste peut utiliser le laser dans plusieurs autres cas, notamment pour :

  • Les opérations chirurgicales des gencives comme c’est généralement le cas lors du traitement des maladies parodontales ;
  • Allongement coronaire. Le laser permet dans ce cas de rendre visible la partie cachée d’une dent fracturée ou cassée, facilitant ainsi le remplacement de la couronne. Cette méthode permet d’être plus précis dans le geste et garantit une meilleure cicatrisation ;
  • Détection des caries en plus des méthodes conventionnelles telles que l’examen visuel et la radiographie. Vous apprécierez particulièrement l’utilisation du laser dur en raison de l’absence totale de douleur ;
  • L’élimination des plis dans les tissus mous comme c’est généralement le cas suite à une blessure, une infection ou une réaction allergique. Le laser doux utilisé dans ce cas est moins invasif et permet une intervention rapide.

Les avantages de l’utilisation du laser par le dentiste

Ce n’est pas par effet de mode que la technologie du laser est largement utilisé en dentisterie. Il présente plusieurs avantages indéniables tant pour les patients que pour le dentiste qui l’utilise :

  • Moins de risques de complications : les faisceaux lumineux produits par le laser ont une action neutralisante qui empêche les mauvaises bactéries présentes dans la bouche de proliférer et de créer une infection. Aussi, dans la mesure où l’utilisation du laser ne nécessite pas plusieurs manipulations, les interventions sont généralement réalisées en toute sécurité ;
  • Traitements moins invasifs : avec le laser, il devient possible de pratiquer une dentisterie peu invasive. De plus, vous serez heureux de savoir qu’il n’abîme pas les gencives. Il est conservé tel quel et ne sera modifié que pour des raisons d’esthétique et de santé bucco-dentaire ;
  • De meilleurs résultats post-opératoires : la cicatrisation après une chirurgie au laser est plus rapide et la douleur post-opératoire est moindre qu’après une chirurgie conventionnelle. A l’abri d’un saignement excessif vous ne risquez aucune infection, mais vous êtes tout de même tenu de respecter règles d’hygiène postopératoire.

Le laser améliore non seulement le travail du dentiste, il offre aux patients un plus grand confort pendant le traitement. Si nécessaire, n’hésitez pas à demander plus d’informations au spécialiste que vous avez rencontré avant de lui soumettre.



Source link

Dental Dents Implants

Refaire ses dents en Turquie pour un meilleur rapport qualité/prix


Renouveler ses dents en Turquie est le nouveau bon plan pour de nombreux patients qui souhaitent bénéficier de soins de qualité, mais à un prix raisonnable. La comparaison avec la qualité des soins en France est inévitable et il s’avère que la Turquie n’a rien à envier aux autres pays. Les infrastructures et le savoir-faire des experts dentaires turcs répondent aux exigences des normes de qualité internationales.

Jusqu’à -70% sur les tarifs standards

La Turquie est devenue l’une des principales destinations dentaires du moment. Les tarifs qui y sont pratiqués permettent d’économiser jusqu’à -70% par rapport aux tarifs en vigueur en France ou dans d’autres pays. En plus de tarifs avantageux, faire ses dents en turquie est aussi un bon plan pour les soins non couverts par la sécurité sociale. Parlons notamment de la pose d’implants dentaires, un acte « hors nomenclature », qui n’est d’ailleurs pas remboursé par la plupart des mutuelles.

Voici une comparaison des tarifs applicables en Turquie et en France :

  • Facette céramique : à partir de 200 € en Turquie, environ 700 € en France
  • Implant dentaire + pilier implantaire : à partir de 450€ en Turquie, environ 1200€ en France
  • Blanchiment professionnel : à partir de 150 € en Turquie, environ 700 € en France
  • Couronne céramo-métallique : à partir de 140 € en Turquie, environ 600 € en France

Optez pour une agence fiable

Se refaire les dents en Turquie à petit prix est très rentable à condition de passer par une agence sérieuse. Y aller seul est tout à fait possible, mais êtes-vous sûr de connaître les meilleures cliniques et les meilleurs praticiens ? Connaissant parfaitement ce secteur, les agences spécialisées garantissent aux patients de bénéficier du meilleur rapport qualité/prix. Bien entendu, faire le tri entre tous les prestataires qui proposent cette offre est indispensable.

La qualité de la clinique est évidemment cruciale. Il faudra s’assurer que l’agence sélectionne ses cliniques avec des critères stricts. Ils doivent avoir une réputation sans tache, avec des chirurgiens-dentistes hautement qualifiés. Et le service doit inclure un suivi post-traitement.

Se refaire une dent en Turquie c’est aussi voyager et cela fait partie des choses dont la réussite dépend entièrement de l’agence. Celle-ci doit garantir une prise en charge de qualité tout au long du séjour. Et comme tout le monde ne parle pas turc, la prestation doit inclure une assistance francophone disponible à toutes les étapes du voyage. Comme les blogs spécialisés comme 1001 expéditions Soulignons que la Turquie est aussi une destination touristique à part entière. Pourquoi ne pas profiter du séjour dentaire pour découvrir le pays ?

Refaire ses dents en Turquie, c’est profiter du savoir-faire de chirurgiens-dentistes et d’implantologues renommés, qui ont bénéficié des meilleures formations en la matière. Après des études et des stages aux USA, ils disposent d’une solide expérience répondant aux normes internationales. Les matériaux et les implants utilisés sont également certifiés Normes ISO/CETTE.



Source link

Dental Dents Implants

Précautions à prendre suite à un implant dentaire


Pose chirurgicale d’un implant dentaire

Un implant dentaire est placé pour servir de support d’ancrage à une ou plusieurs fausses dents. C’est une vis en titane qui remplace la racine d’une dent défaillante. Tout comme une racine dentaire, il est placé dans l’os de la mâchoire.

Le stomatologue peut poser un ou plusieurs implants dentaires simultanément. Cette opération est peu invasive et peu complexe mais elle doit être réalisée avec précision. L’intervention se déroule donc dans un cabinet dentaire équipé d’un plateau chirurgical spécifique.

En quittant la clinique après l’opération, assurez-vous de recevoir les instructions post-opératoires de votre chirurgien. Dans certains cas, les différentes consignes seront imprimées sur une feuille afin de ne rien oublier. Voici les directives générales auxquelles vous pouvez vous attendre.

Que dois-je faire juste après une chirurgie d’implant dentaire?

Prenez votre temps pour le reste de la journée. Faites de l’exercice le moins possible et reposez-vous le plus possible. Gardez la tête haute pour éviter tout saignement.

Précautions à prendre suite à l’implant dentaire

Évitez les aliments ou les boissons chaudes jusqu’à ce que l’anesthésie se soit dissipée. Ceci est important car vous ne pouvez pas ressentir correctement la douleur et vous pouvez vous brûler la bouche. Faites également attention à ne pas mâcher votre joue. Il s’agit d’un problème assez courant, qui peut survenir lorsqu’il n’y a pas de sensation.

Si vous vous reposez, essayez de garder la tête haute la première nuit, en utilisant si possible un oreiller supplémentaire. C’est aussi une bonne idée d’utiliser une vieille taie d’oreiller ou de mettre une serviette sur l’oreiller au cas où vous saignez un peu.

Eviter de rincer

Ne soyez pas tenté de rincer la zone pendant les 24 premières heures. Il est important de laisser la cavité buccale guérir et de ne pas endommager le caillot sanguin en mangeant de ce côté ou en laissant votre langue le déranger. Cela peut provoquer une infection et affecter la guérison.

Y a-t-il autre chose que je devrais éviter ?

Évitez de consommer de l’alcool pendant au moins 24 heures, car cela peut favoriser les saignements et retarder la guérison. Mangez et buvez des aliments chauds comme d’habitude, mais évitez de mâcher dans cette zone de la bouche.

Brossage

Il est tout aussi important, sinon plus, de garder votre bouche propre après la pose d’un implant dentaire. Cependant, vous devez faire attention au site d’implantation. Le brossage doit être très doux.

Et si ça saignait ?

La première chose à retenir est qu’il peut y avoir des saignements légers pour le premier jour ou deux. Beaucoup de gens s’inquiètent de la quantité de saignement. Cela est dû au fait qu’une petite quantité de sang est mélangée à une plus grande quantité de salive, ce qui est plus spectaculaire.

Si vous remarquez un saignement, ne rincez pas, mais appliquez une pression sur l’emboîture. Mordez doucement sur un morceau de coton propre plié comme un mouchoir pendant au moins 15 minutes. Assurez-vous qu’il est placé directement sur l’emplacement de votre implant et que le coussinet est remplacé si nécessaire.

Si le saignement ne s’est pas arrêté après une heure ou deux, contactez votre dentiste.

Après combien de temps puis-je fumer une cigarette ?

Il est important de ne rien faire qui puisse augmenter votre tension artérielle, car cela pourrait entraîner d’autres saignements. Nous vous recommandons d’éviter de fumer le plus longtemps possible après la pose des implants, mais cela devrait être au moins le reste de la journée.

Guérison

Différentes personnes guérissent à des vitesses différentes après une chirurgie dentaire. Il est important de garder votre bouche et le site opéré aussi propres que possible, en veillant à ce que la cicatrice soit exempte de nourriture et de débris. Ne rincez pas pendant les 24 premières heures, cela aidera votre bouche à commencer à guérir.

Après cette période, utilisez un bain de bouche à l’eau salée, cela aide à cicatriser l’alvéolite. Une cuillère à café de sel dans un verre d’eau tiède rincé doucement autour de la prise deux fois par jour peut aider à nettoyer et à guérir la zone. Continuez à faire cela pendant au moins une semaine ou aussi longtemps que votre dentiste vous le dira.

Il est important de suivre une alimentation saine et de prendre un supplément de vitamine Cce qui aidera votre système immunitaire et donc votre bouche à guérir.

Douleur après implantation dentaire

Il y aura généralement une certaine sensibilité dans la région pendant les premiers jours et dans la plupart des cas, un simple soulagement de la douleur suffit à atténuer l’inconfort. Ce que vous prenez normalement pour un mal de tête devrait suffire. Cependant, suivez toujours les instructions du fabricant et en cas de doute, consultez d’abord votre médecin. Ne prenez pas d’aspirine, car cela ferait saigner votre bouche.

Médicaments à éviter

Comme nous l’avons dit, il est important de ne rien utiliser contenant de l’aspirine, car cela pourrait provoquer des saignements supplémentaires. Cela se produit parce que l’aspirine peut fluidifier légèrement le sang. Les asthmatiques doivent éviter les analgésiques à base d’ibuprofène.

Les médicaments qui fluidifient le sang doivent être évités. Vérifiez à nouveau auprès de votre pharmacien ou de votre dentiste si vous êtes inquiet ou si vous pensez avoir besoin de quelque chose de plus fort pour soulager la douleur.

J’ai encore mal, qu’est-ce que ça peut être ?

Parfois, une infection peut pénétrer dans la cavité, ce qui peut être très douloureux.

Dans ce cas, il est important de consulter votre dentiste, qui pourra poser un pansement et prescrire un traitement antibiotique pour aider à soulager l’infection.

Mon dentiste devra-t-il me revoir?

Si la chirurgie a été particulièrement difficile, la clinique dentaire vous donnera un rendez-vous de suivi. Il peut s’agir de retirer les points de suture nécessaires ou simplement de vérifier que la zone guérit bien.



Source link

Implants

COMMENT ENTRETENIR UN IMPLANT DENTAIRE

l’implant dentaire dédiée à reconstituer une ou plusieurs dents manquantes tout en offrant un résultat 100% naturel.

Vous êtes porteur d’un ou plusieurs implants dentaires,votre chirurgien dentiste a dû vous donner les préconisations d’usage à leur entretien,mais je préfére vous les présenter à nouveau.

Il faut savoir en premier lieu que la structure intrinséque d’un implant dentaire est plus solide qu’une dent naturelle.En effet il n’y a jamais de rupture de l’implant en titane,c’est son tissu de soutien,l’os ,qui pose problème si celui subit une agression microbienne.

Il va s’ensuivre une infection qui déstabilisera l’implant et qui va conduire à sa perte.

Comment un implant dentaire tient dans la mâchoire?

Il est vissé dans l’os.Il est au contact intime de l’os,alors qu’une dent naturelle est séparé de l’os par un réseau de fibres appelé le desmodonte qui a pour rôle de permettre de très légers mouvements de la dent et de protéger l’os.

SI la gencive se rétracte autour de l’implant,la flore microbienne présente dans la sphère buccale va pénétrer le long de l’os qui soutient l’implant,et va le déstabiliser jusqu’à la mobilité complète .

Quelle est la durée de vie d’un implant dentaire?

Nous avons actuellement un recul suffisant pour connaître des cas d’implants qui ont une trentaine d’années.Donc le processus est au point,les principales causes d’échec sont connues.Elles ont principalement au nombre de deux .

  •  La première ,si l’implant dentaire est soumis à une trop forte charge,par exemple si le praticien n’a pas réparti la charge correctement,l’implant se mobilisera au cours du temps et tombera un jour.Vous ne pouvez interagir avec cette cause .
  •  En revanche,la deuxième cause d’échec est le manque de soins apportés à l’implant et là,c’est de votre responsabilité.Il suffit de respecter quelques conseils d’hygiène appropriés pour que vos implants aient la durée de vie la plus longue.Comme ce sont des soins très onéreux,il est primordial d’en prendre le plus grand soin possible.

Quels sont les risques principaux de perdre son implant dentaire?

 La perimplantite:  c’est l’inflammation de l’os qui soutient l’implant.Il survient aprés une perimucosite.
Si l’hygiène dentaire laisse à désirer,une gingivite peut se déclarer et une gingivite localisée autour de l’émergence de l’implant dentaire dans la gencive.C’est la perimucosite.Si celle ci n’est pas traitée par des soins appropriés,brossage régulier,bains de bouche à la chorexidine,l’infection va se propager le long de l’implant,ce sera la perimplantite. L’os va se désagréger petit à petit,l’implant va devenir de plus en plus mobile jusqu’à sa perte;

Il est donc très important de réagir rapidement lors d’une gingivite,car une gingivite est réversible tandis qu’une perimplantite ne l’est pas .Car une fois l’os mobilisé,il continue à supporter les charges imposés et ne peut donc se reconstituer convenablement.

C’est la cause la plus fréquente de perte des implants ,il est donc impératif de veiller à une excellente hygiène buccale afin d’éliminer la plaque dentaire d’une façon permanente.

Heureusement il y a des signes d’alerte d’une gingivite,des saignements répétés ou un début de mauvaise haleine.Vous devez consulter votre chirurgien dentiste pour qu’il évalue la gingivite et prenne une radio pour avoir une image précise de l’ostéointégration de l’implant.

 Le tabagisme

Votre praticien a du vous mettre en garde .Le tabac est une contre indication à la pose d’implants en général,car il entraîne souvent des lésions de la muqueuse buccale et provoque une inflammation de la gencive

L’entretien des implants

  • Un brossage régulier avec un dentifrice spécial implants qui contient une formule spécialement adapté aux implants.
  • Utiliser une brosse à dents souple ou éléctrique
  • Utiliser des brossettes dentaires et fil dentaire en soie.
  • L’hydropulseur
  • L’utilisation des brossettes est indispensable car la brosse à dent conventionnelle ne peut atteindre parfaitement la base des implants.Il existe aussi des interstices dentaires propices au développement microbien,il faudra aller déloger tous les résidus alimentaires avec les petites brossettes dentaires calibrées.Il existe plusieurs tailles et plusieurs formes « conique,droite,etc) Il faut des poils en matière synthétique.Différentes marques sont disponibles.Pour augmenter l’efficacité de ces brossettes ,on peut les tremper dans une solution antiseptique tel un bain de bouche à la chlorexidine.
  • Effectuer une visite chez son chirurgien dentiste deux fois par an

Navigation des articles